La rue ne suffit plus!

Dans cette guerre idéologique qui déchire le Québec, une seule chose est certaine : c’est que les deux parties ne sont pas à armes égales.

Rappelons-nous que la très large majorité des médias au Québec (radios, journaux, télé) sont des médias privés appartenant à la classe possédante riche. Et depuis quand les grands capitaux de ce monde – et les moyens de communication qu’ils possèdent – se saborderaient-ils eux-mêmes? Vont-ils s’attaquer au pouvoir de l’argent et prôner la juste distribution des richesses et du savoir (les deux sont étroitement liés et ils le savent!)? Vont-ils informer la masse sur ses droits et sur l’ultime responsabilité citoyenne qui incombe à chacun et chacune de nous (celle de bien s’informer en s’assurant de l’intégrité et de l’indépendance intellectuelle des médias qu’on lit et écoute)? Non… L’idéologie véhiculée par le gouvernement actuel est plutôt soutenue et propagée par les médias privés, au détriment des classes moyennes ou pauvres.

Ne nous surprenons donc pas si la majorité des Québécois – qui s’abreuvent largement à ces sources-là – appuie le gouvernement actuel et son idéologie! Et c’est là que le bât blesse. Que les riches appuient l’idéologie des riches, ça n’a rien de surprenant, mais que la majorité de ceux qui appartiennent aux classes moyennes et pauvres appuient cette idéologie, quel triste constat! Il est temps d’affûter nos armes, citoyens : les grandes révolutions de ce monde n’ont pas été gagnées par des populations armées de tire-pois! Investir les rues ne suffit plus, frapper nos casseroles non plus : INFORMONS!  Les combats d’idée se gagnent en propageant des idées justes. Quand j’entends les piètres arguments et les chiffres bidon brandis par notre « plus aussi adroit mais très à droite » premier ministre, la révolte gronde en moi : c’est assez! Assez de désinformation, assez de fieffés mensonges, assez de propos démagogues* sur les ondes de médias malheureusement trop écoutés!

Que nos jeunes universitaires et ceux qui les appuient mettent à profit ce qui leur a été presque gratuitement enseigné à l’école – grâce à un investissement collectif judicieux et bénéfique pour l’avancée de tous. Qu’ils produisent des clips, des tracts, des journaux populaires, des affiches! Qu’ils les placardent partout; qu’ils envahissent le net, les babillards et tout espace qu’on leur laisse, QU’ILS INFORMENT CETTE MASSE QUÉBÉCOISE MAL INFORMÉE; afin que la victoire soit à eux, à cette majorité qui a le droit de jouir du fruit de son travail sans que la classe dirigeante et possédante siphonne leur richesse vers la poche des toujours plus riches. C’est assez! La révolution s’impose, pacifique, tenace, ciblée, intelligente. Affûtons nos armes : sortons nos crayons, nos caméras, nos instruments de musique, nos mots. Envahissons le Québec de notre message, afin que la majorité entende la vérité.

INFORMONS!  Et comme l’argent est le nerf de la guerre, créons un fonds chargé de soutenir cette large distribution d’informations : cinq dollars donnés par chacun des marcheurs des grandes manifestations du 22 et, collectivement, nous avons  déjà un million à investir dans cette campagne du savoir. Passons aux actes!

Johane Filiatrault

*Démagogie : Action de flatter les aspirations à la facilité et les passions des masses populaires pour obtenir ou conserver le pouvoir ou pour accroître sa popularité (Dictionnaire Larousse)

Quelques sources d’informations intègres à consulter : Le Téléjournal à Radio-Canada, Journal Le Devoir

À voir absolument : Vidéo de l’institut de recherche IRIS “Les 8 mythes sur la hausse des frais de scolarité

Une réflexion au sujet de « La rue ne suffit plus! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *