Souvenirs – De Johane

Ayant grandie près de la rivière Outaouais, petite, j’entendais de chez moi, au loin, le sifflement du train, qui m’appelait vers de mystérieux territoires, inconnus et fascinants. Aujourd’hui j’entends, ténues de chez nous, les sirènes de bateau, défiant la brume sur le majestueux St-Laurent; et s’ouvrent à moi des horizons plus vastes encore, appelant mon âme aux confins de ce monde, à la rencontre de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *